Krita 2.3, Nouvelle Fonctionnalité #5: Rotation de la vue

J’en ai rêvé de cette fonctionnalité, et juste après que j’ai acheté un tablet PC, la fonctionnalité est enfin ajouter à Krita alors que j’en ai plus besoin ! Mais cela reste une fonctionnalité qui va ravir de nombreux artistes, résultat du travail de Lukáš Tvrdý et de Dmitry Kazakov.

Lorsque l’on dessine sur du papier, il est très commun de tourner le papier afin de positionner au mieux la main et d’optimiser le contrôle sur la courbe. Malheureusement, tourner la tablette ne fonctionne pas, le cerveau semble incapable d’associer le geste de la main et le contenu de l’écran. La seule solution est de tourner le contenu sur l’écran, jusqu’à présent, le seul moyen d’arriver à ce résultat nécessitait l’usage de l’outil de transformation, ce qui introduit une perte de qualité à chaque rotation. Désormais, Krita a la possibilité de tourner la vue sans perte. En utilisant l’outil de déplacement de la vue, on peut contrôler la rotation en cliquant sur la vue et en maintenant la touche majuscule enfoncée.

Rotation de la vue dans krita

La combinaison de la rotation de la vue, avec la possibilité de positionner l’image n’importe où dans la fenêtre et de mirrorer la vue, Krita fait tout pour que les artistes aient la meilleur expérience de dessin possible.

Posted in KDE, KOffice, Krita, Logiciel libre | Tagged , , , , | 1 Comment

Calligra, past, present, future, a few answers

This represent my view of the events, and of what I expect will happen. And not in any case, the KDE community or Calligra project views. I also hope it gives some answers to a few questions and comments.

A reset

The triggering reason of the new name is indeed the consequence long time disputes in the community. We tried hard to solve them. But it was two visions of how the project should be conducted, and of its aims, that could not be conciliated, so at the end we concluded that it would be best to part and follow different paths. Unlike what I have seen on identi.ca, it is not exactly true that we hide that in last night announcement. It might have been the trigger but it is not the driving reason. I think that when the discussions around the split started, the majority was in favor of keeping the KOffice name, but slowly, the idea of changing took over in our mind.

First of all, the KOffice name itself has a lower value that it might seems, it is often associated to the office suite that has potential but does not deliver, it is hardly known outside the KDE world, it is not such a good name, and above all, KOffice includes applications that are not traditionally associated with office applications. Also a new name is a good opportunity to get a new start, and from what I have seen, it has boost energy inside the project, and it is fueling the enthusiasm of many people, and I am confident that it has helped us to leave the past behind, and focusing on making the future of Calligra. And I am thankful to Jos Poortvliet for advising us for a new name.

After long discussions, we have settled for a new name, Calligra, based on the word Calligraphy. It might not be my favorite of our choices, but I think it is a good name, it refers to “Writing” and “Beauty”, which are two main aspects of our suite of applications, meaning that it makes all our applications feel at home.

Present

Actually our present is to work on the release of the version 2.3 of KOffice. In my view, the renaming was poorly timed, since it happens slightly before a new release, and quiet far away from our first release. But we did not have full control of the agenda either, especially since last week-end the project moved to git, and it is simply more convenient to point people to a repository that will stay for a long time than to ask everybody to switch in six months. And also the split precipitated the events.

The future

There is a lot of speculation about the future, between Mobile and Desktop. Several person have presented Calligra as being mobile oriented. Lets be clear, it is not true. Calligra is focused on developing technologies related to office and creativity applications, on top of those technologies, the Calligra project is delivering a set of desktop applications and mobile applications (and maybe tablet, in the future). All of it is build over the KDE technologies, using the Qt toolkit, which makes it potentially available to an incredible range of devices and operating system: Linux, Windows (desktop and mobile), Mac OSX, Symbian, Meego, Haiku (and maybe Android, iPhone, WebOS…), using a desktop computer, a laptop, a mobile phone, a tablet, your TV… And all with an user interface that is most suitable for your form factor.

Well of course, Qt and KDE being available on a platform is not sufficient to make Calligra available, it needs more work. The majority of the volunteers are working on linux and targeting the desktop, Nokia is supporting the mobile phone and Meego efforts. And anyone is welcome to come and give us a hand with their favorite platform and form factor.

Personally, I find those goals very exciting. Since it pretty much in line with my vision of where computing should be in 10 years, I do not believe in web applications, or thin clients, I believe in web servers as a storage space, while the intelligence remains on the actual device, and collaborations goes through peer-to-peer solutions, using open standards such as ODF.

On the organization level, we want to build a community where every contribution is regarded equally, where people’s work is properly acknowledge, where discussions remains friendly. Where maintainers are facilitators.

I hope this answer a few question, we are also preparing a FAQ, so if you have more questions, you can ask them on this blog, on our irc channel (#calligra on freenode), on the calligra-devel mailing list or in the calligra forum.

Posted in KDE, KOffice, Krita, Open Source | Tagged , , , , , , , , | 26 Comments

Calligra, passé, présent, future, quelques réponses

Cet article représente ma vue personnelle des évènements, et du future. En aucun cas, celle de la communauté KDE ou du projet Calligra. J’espère que cet article apportera quelques réponses à quelques questions et commentaires.

Un redémarrage

Le déclencheur du changement de nom est bien la conséquence des disputes anciennes et récurrentes au sein de la communauté. On a fait des efforts considérables pour les résoudre. Mais il y avait deux visions différentes tant sur la conduite du projet, que sur ses buts, et elles ne pouvaient pas être conciliées, la conclusion fût qu’une sépération était la meilleure solution. Contrairement à ce qui a pu être dit sur identi.ca, nous n’avons pas chercher à cacher cet aspect dans l’annonce du nouveau nom. Certes, il s’agit d’un déclencheur, mais ce n’est pas la raison qui nous a motivé. Quand les discussions sur la séparation ont débutés, la majorité était en faveur de conserver le nom KOffice, mais doucement, l’idée d’un changement a fait son chemin de nos cerveaux.

Tout d’abord, le nom KOffice a une valeure plus faible qu’il n’y parait, il est souvent associé à une suite bureautique à fort potentielle, mais qui ne le délivre pas, le nom est faiblement connu en dehors de l’univers KDE. Ce n’est pas un si bon nom que ça. Et par dessus tout, KOffice comprend des applications qui ne sont pas habituellement associé au nom “Office”. De plus, un nouveau nom est une bonne opportunité pour un nouveau démarrage, et de ce que j’ai pu voir, cela a apporté une énergie nouvelle au sein du projet, ainsi que la motivation des contributeurs. Et je reste persuadé que cela nous éte utils pour laisser le passé derrière nous, et nous concentrer sur l’avenir de Calligra. Je remercie Jos Poortvliet pour nous avoir conseiller de changer de nom.

Après de longues discussions, nous avons décider d’utiliser Calligra, basé sur le mot calligraphie. Ce n’était pas mon choix favori (surtout que ça sonne un peu comme calli-gras), mais je pense que c’est un bon nom, qui renvois comme référence à l’écriture et la beauté, qui sont deux aspects important pour notre suite d’applications.

Présent

En fait, notre présent est concentré sur la sortie de la version 2.3 de KOffice. Personnellement, je pense que le changement de nom intervient à un mauvais moment, un peu avant une nouvelle version utilisant l’ancien nom, et loin de la première version comportant le nouveau nom. Mais on avait pas le contrôle de l’agenda, surtout que le week-end dernier le projet à migrer à GIT, et il est plus simple d’indiquer aux personnes un nouvel emplacement du code source qui restera constant pour longtemps. Sans compter, que la séparation a précipiter les évènements.

Le future

Il y a de nombreuses spéculations sur l’avenir de Calligra, entre le mobile et le bureau. Plusieurs personnes ont présenté Calligra comme étant orienté ver les mobiles. Pour être clair, c’est faux. Calligra est concentré sur le développement de technologies utilisés pour des applications de bureautique et de créativité. En utilisant ses technologies, le projet Calligra fournit des applications orienté pour les ordinateurs portables et de bureaux, ainsi que des applications pour téléphones portables (et peut-être, pour des tablettes dans le future). Tout cela est développé en utilisant les technologies de KDE et la librairie Android, iPhone, WebOS…), que ce soit sur un ordinateur de bureau, un portable, un téléphone mobile, une tablette, une télévision… Et le tout, avec une interface utilisateur adapté à votre appareil.

Bien entendu, la disponibilité de Qt et de KDE sur une plate-forme n’est pas suffisant pour que Calligra le soit aussi, un travail supplémentaire est nécessaire. La majorité des volontaires développent sous Linux, pour le bureau, tandis que Nokia supporte les efforts pour les téléphones portables et Meego. Toute aide pour d’autres plate-formes est la bien venu.

Personnellement, je trouve ces buts très excitants. Puisque c’est en ligne avec ma vision de ce que l’informatique devrait être dans 10 ans, je ne crois pas à l’avenir des applications web, je vois les serveurs comme des espaces de stockage, tandis que l’intelligence reste distribués sur les clients, avec une collaboration en peer-to-peer, utilisant des standards ouverts tel que ODF.

Au niveau de l’organisation, on veut construire une communauté où chaque contribution est regardée avec le même regard, où le travail des personnes est considéré proprement, avec des discussions amicales. Où les mainteneurs sont des facilitateurs.

J’espère que cela répond à quelques questions, nous allons préparer une FAQ, si vous avez plus de questions, vous pouvez les poser sur ce blog, sur IRC (#calligra sur freenode), sur la liste de discussions calligra-devel ou dans le forum calligra.

Posted in KDE, KOffice, Krita, Logiciel libre | Tagged , , , , , , , | 1 Comment

Krita 2.3, Nouvelle Fonctionnalité #6: Sélecteur de Couleurs

J’ai commencé ce blog, il y a longtemps, pour promouvoir les nouvelles fonctionnalités de Krita 1.5.Et je me suis dis que ça serait une bonne idée de recommencer pour 2.3. J’ai donc sélectionné six nouvelles fonctionnalités, parmi mes favorites, ou celles qui pourraient devenir les favorites d’autres utilisateurs. Et je vais commencer par une fonctionnalité que j’ai à peine utilisé jusqu’à présent. Le sélecteur de couleurs est une fonctionnalité clé pour krita, c’est tout aussi important que les fonctionnalités de dessins. Si vous suivez le développent de Krita, vous avez déjà entendu parler de nos expériences sur le sujet, entre les différents sélecteur de couleurs, la simulation de mixage de couleurs ou le mixeur numérique.

Personnellement j’étais très satisfait entre notre petit sélecteur de couleurs et le mixeur numérique. Mais de nombreux artistes voulaient quelque chose de différent, c’est pourquoi, l’an dernier, nous avons eu un projet Google Summer of Code par Adam Celarek sur le sujet d’un nouveau sélecteur de couleur, inspiré par d’autres projets, en particulier par mypaint.

Le résultat de ce projet est un nouveau docker, qui ressemble à ça par défaut:

Il contient une zone classique de sélection de couleurs, trois sélecteurs de tons et une liste de couleurs provenant de l’image. Le docker a été conçu pour faire le meilleur usage possible de l’espace disponible, tout en restant utilisable pour de petites dimensions:

Le problème d’un petit sélecteur de couleurs est qu’il devient difficile de sélectionner des couleurs, ce qui a été résolu en ajoutant la possibilité de zoomer, lors d’un clique avec le bouton du milieu sur le sélecteur:

Chaque artiste a sa propre préférence pour la forme du sélecteur de couleurs, entre le triangle, le rectangle… Le docker offre donc le choix:

Les deux dernières fonctionnalités du sélecteur sont deux palettes automatiques, la première contient l’historique des dernières couleurs choisis par l’utilisateur, disposées en colonne sur le côté droit:

L’autre palette est constituée d’une liste de couleurs prise dans l’image courante, et elles sont affichés en bas du sélecteur:

Finallement, ce nouveau sélecteur de couleurs est très flexible et puissant, et il donnera entière satisfaction à de nombreux utilisateurs. L’inconvénient est que le nombre d’options peut paraître effrayant, mais cela évoluera en fonction des retours d’utilisateurs.

Posted in KDE, KOffice, Krita, Logiciel libre | Tagged , , | Leave a comment

Krita 2.3, New Feature #6: Advanced Color Selector

I started this blog a long ago to advertise the new features of Krita 1.5. I figured that it would be a good idea to do that again for 2.3 (and maybe later release). So I have picked six new features, among my favorites, or that could be other users favorites as well. I am saying that because I am going to start with a feature that I have hardly used so far. Color selection is a hot topic for krita, it is about as important as drawing itself. If you follow Krita development news, you will probably have heard about all experiment on the subject, between various color selectors, painterly mixing or recently digital mixing.

Personally I was very happy with a combination of the small color selector and the digital mixers. But many artists wanted something different, so we had a Google Summer of Code project last year by Adam Celarek to work on a new color selector, to rule them all. It took inspiration from other projects, especially mypaint.

The result of this project is a new docker, that looks like this by default:

It shows a rather classical color selector area, three shades selectors and a list of colors coming from the image. The docker was designed to make the best use of the available screen space, as well as being able to take as little space as possible:

The drawback of having a small color selector is that it might become tricky to select the color, this is solve by implementing a zoom feature, triggered by a middle click on the selector:

Different artists have different preferences on the shape of the color selector, between the triangle, the box, the whatever. So the docker is offering the choice:

The last two features of the docker is to provide two automatic palettes, the first one contains the history of the last color that the user selected, displayed in the column on the right:

The other one generates a list of colors from the current image, and display them at the bottom of the docker:

In the end, it gives a very flexible and power full color selector that will hopefully give satisfaction to many users. The drawback is that the number of options is a bit overwhelming, but this will probably evolve with user feedback.

Posted in KDE, KOffice, Krita, Open Source, Uncategorized | Tagged , , , | 5 Comments

Elliit workshop 2010

I have been thinking about blogging about my research activities for while. And today, I am going to start, by speaking about the Elliitt workshop 2010, which happened two weeks ago.

First of all, Elliitt is a program from the Swedish government to increase funding in key research area, concerning the Linköping University and Lund University. It works in two stages, for five years the funding is temporary, at the end of five years, the government will run an evaluation and if the extra money has made a difference in research progress, then the funding is granted permanently. And it seems to have quiet a large scale and involves recruiting many new professors as well, and the researchers are free to use the money on which ever projects they want. All of this seems rather interesting to me, since it is the opposite of what is happening in France, where the government is cutting in research spending, and making most of the funding available on a project basis only.

Concerning the workshop, it was a two days event, starting on the first day by a talk from Sven Mattisson (one of the inventor of bluetooth) on the miniaturisation of the radio part of a cell phone. Very technical, too technical, thanksfully I have some knowledge of signal processing… but it is a bit of a shame that he did not made a talk for a more broad audience. Then in the afternoon, we had presentation on all the research themes involved in the Elliit program: Physical Layer, Electronics, Embedded Systems, Software Systems, Autonomous System and Complex Systems. In the morning of the next day, each of the themes held a meeting to discuss projects that can be done, and how research groups can help each other. In the afternoon, we got an other keynote from Rudolf Mester, coming the university of Frankfurt, he talked about vision (so I will not be able to judge if his speach was understandable by the audience), but I can see some of his work on segmentation and matching between camera to have applications in robotic systems in the future. After his presentation, six industrial partners came to discuss their vision of what research should be about.

Posted in Research | Tagged , , , | Leave a comment

Snö tre

Posted in Uncategorized | Tagged , , , , | Leave a comment

Snow Tree

Posted in Illustrations | Tagged , , , , | Leave a comment

Arbre sous la neige

Posted in Illustrations | Tagged , , , , | Leave a comment

Winter Storm

Posted in Illustrations | Tagged , , , , , | 1 Comment